mardi 25 décembre 2007

Le Père Noël n'est pas une ordure

Ce matin, 24 décembre, nous avons eu la visite un peu prématurée du Père Noël et de son lutin. Pas de sons de clochettes pour annoncer sa venue, mais plutôt une sorte de cri de baleine comme le fait le frein d'un camion. Il faut me comprendre, je viens tout juste de déménager. Je suis plus sensible aux sons des camions et à la dimension des boîtes de carton qu'aux cantiques de Noël et aux emballages cadeaux. Voici en partie la raison de mon long silence, la vie dans les boîtes ne prête pas à bloguer.

J'allais donc sauter dans la douche quand j'entends le camion. Mon Daniel, encore plus à l’affût, voit qu'il s'agit d'un camion de la ville qui se prépare à vider une benne pleine de déchets de construction. Il se précipite pour tenter sa chance : ce monsieur, s'il est gentil, accepterait-il de prendre la cinquantaine de boîtes et les dix sacs d'ordures qui envahissent notre nouvel appartement? Nous nous étions résignés à vivre emmurés dans les boîtes pendant toute la période des fêtes. Mais, en silence, pour ne pas nous décourager, nous fomentions des plans d'évacuation de boîtes et rêvions d'un beau grand feu sur le bord d'une rivière, comme il y en avait jadis au Québec, qui nous aurait permis de faire une flambée de ces boîtes.

Mais le miracle est apparu sous la forme de ce monsieur, gentil et rondouillet comme Saint-Nicolas, et de son fils. Il a accepté de prendre toutes les boîtes et m'a même souri lorsque que je suis ressortie avec mon vieil aspirateur, le tuyau autour du cou. Maintenant, grâce à ce Père Noël qui aime les ordures, je peux me concentrer sur ce que nous boirons au réveillon. Joyeux Noël!

1 commentaire:

Belgonades a dit...

Vous etes chanceux. Lui avez-vous offert une petite bouteille pour le depannage?
Autrement les boites ca se plient et s'attachent en attendant.
Pierre , Expert demenageur oui monsieur.