vendredi 30 novembre 2007

Vendredis du Vin no 8, gros bonus points pour moi!

C'est pas moi qui l'ai dit, c'est Lisa, notre hôte du mois, qui l'a voulu ainsi. 'Gros points bonis pour les hybrides de l'Amérique du Nord' qu'elle a dit, et comme je viens du Canada, tout comme Lisa, je vous fais la revue d'un vin dessert canadien tout à fait sympa, un 'vendange tardive' élaboré à partir de Vidal, cépage canadien par excellence. Issu d'un croisement entre l'Ugni blanc et le Seyval blanc, ce cépage sait résister aux froids intenses qui sont monnaie courante au pays de l'érable . Il pousse bien sur des sols inadéquats pour la culture de cépages de la famille vitis vinifera (tous les cépages connus, les classiques) et assure ainsi aux producteurs un profit non-négligeable. Il mûrit tout doucement et régulièrement et il a la couenne dure (la peau épaisse) comme on dit chez nous, ce qui en fait un candidat idéal à l'élaboration de vendanges tardives et de vins de glace. Sans plus tarder, le voici, le voilà, mon vin des grands froids:

2005 Late Harvest Vidal, 20 Bees, VQA Ontario, Canada
Le nez est attrayant, avec ses notes de poivre blanc, de fruits à chair blanche cuits et de miel, accompagnées d'une bonne minéralité. Puis, en bouche, il est d'une fraîcheur étonnante, il est jeune et vigoureux, avec une belle acidité et du poivre à revendre, tellement qu'on a l'impression qu'il nous mordille. Tout se tient, avec ce vin : l'étiquette, simple et amusante, ce regroupement de 19 cultivateurs et d'un oenologue (de là les 20 bees) ayant pour but de produire un bon vin savoureux sans prétention et à prix doux, et le produit final, ce vin équilibré, simple, mais non simplet et très bien fait. Réussi!

3 commentaires:

Iris a dit...

Belle découverte insolite:-). Est-ce que tu as aussi gouté leurs Bacco Noir?
Petite question: "Il pousse bien sur des sols inadéquats pour la culture de cépages de la famille vitis vinifera" - il s'agit de quelles sortes de sol? Je n'ai rien trouvé là-dessus sur le site des 20bees.

gare aux goûts a dit...

Iris, j'aurais dû écrire 'sites' au lieu de 'sols'... Le vidal, même planté assez loin des grands lacs dont la présence est essentielle à l'existence du vignoble canadien (ils tempèrent les rigueurs du climat)arrive à survivre car il a été développé pour ça.

J'ai dégusté le Baco Noir jeudi dernier, fruité, simple, et très léger à 10.5% alc.,bien fait et original, mais c'est leur Sauvignon blanc qui a retenu mon attention. Demain, je publie l'ensemble de mes notes sur la dégustation de vins canadiens de jeudi dernier sur ce blog, en anglais...

Lisa Roskam a dit...

Yeahhh !! Ca fait deux vins canadiens dégustés pour ce VdV !

Je suis tout à fait d'accord que ce cépage fait des jolis vins doux. J'ai bien apprécié quelques vins de glace produits du Vidal, qui a une très belle acidité.