jeudi 23 août 2007

Un vin, un fouet et une cannette

Au mois d'août, on roule tout doux. Faut attendre septembre pour que les dégustations du commerce reprennent et que les différents groupes de dégustations repartent la machine. Y'a pas à déguster donc je bois, pas systématiquement, en attendant.

J'ai bu dernièrement un viognier 2006, série Y, de la maison Yalumba en Australie du Sud. Cette maison sait y faire avec le viognier, cépage au parfum si impétueux qu'il peut presque donner la nausée, ou une sensation de lourdeur accablante, au dégustateur. Du genre qu'on aime ou on aime pas. Je pencherais plutôt pour le deuxième, mais pas avec ce vin. Tout à fait sec avec 2.6 g de sucre résiduel, le parfum caractéristique est toujours présent mais tenu bien en laisse, le fruit concentré, sans lourdeur, est accompagné des notes minérales. Pas cher, typique et délicieux.

En lisant la section 'Bin ends' du magasine Harpers, je suis tombée sur le Wine Whisk qui prétend arrondir vos vins rouges jeunes et tanniques jusqu'à les rendre souples et agréables. Certainement plus léger et moins cassant qu'une carafe, ce fouet fait aussi figure de bouchon, pratique car un vin bien tannique, fruité et bien fait doit pouvoir se garder quelques jours. Sur le site, y'a pas mention du type de métal ni du nombre de minutes qu'on doit agiter. Ça peut être capital si, à huit autour de la table, on doit se passer tour à tour le bidule avant de commencer. Y'a le rôti qui a le temps de brûler! Et les gouttes de vin rouge sur la nappe, qui c'est qui va les nettoyer?

À $19.99 US, vaut mieux essayer avec votre fouet de cuisine voir si ça marche!

Autre bribe tirée de Harpers : la société Cool Cache a placé de ses vins mousseux à bord d'Austrian Airlines. La gamme comprend une blonde, faite de Grüner Veltliner et de Welshriesling, qu'on dit scintillante et un peu sèche (sucre résiduel!) et une cuvée rosée, à partir de Zweigelt, moderne avec juste ce qu'il faut de bubulles. Ces deux cuvées atteignent un maigre 10.5% vol, avantage enviable à l'heure où le souci de bien des producteurs de vin de la planète est de réduire la teneur en alcool de leurs vins! Tous les raisins proviennent du Weinviertel d'Autriche, mais la société est britannique.

Ce produit n'est pas pour moi : je ne bois pas de coca ni de canettes de bière, et je suis une buveuse de vin depuis maintenant... longtemps! Ici, on veut rejoindre une clientèle qui adore faire la fête sans se tracasser d'avoir à déboucher, sans parler de trimbaler, une ou plusieurs bouteilles avec un limonadier. Pas non plus besoin de verre, car on peut même boire à la canette! Pas pour moi merci, mais je vois l'attrait que peut avoir le néophyte. Si ça peut amener de nouveaux amateurs vers le vin, et bien c'est tant mieux.

1 commentaire:

Belgonades a dit...

Même si je commente moins, je continue néanmoins à lire ton blogue succulent.