dimanche 16 septembre 2007

Back with a Junmai!

Septembre est bel et bien de retour. C'est la saison des dégustations qui reprend. Lundi dernier, pour commencer du bon pied, j'ai assisté à une soirée saké organisée par WoW (Women of Wine) avec iSAKE. Prenez deux sommeliers français et une jeune japonaise spécialiste de saké et vous avez iSAKÉ, une jeune entreprise qui cherche à éduquer l'Europe à propos du saké et à élargir le monde de la gastronomie en proposant des alliances mets occidentaux et sakés qui sont, ma foi, très réussies.

Nous avons eu droit à six sakés, tous bien différents les uns des autres (il existe sept types de sakés haut de gamme). Chacun était associé à un plat. Certains mariages ont été particulièrement réussis, comme celui du tout premier saké (Junmai), un saké rosé, fait à partir d'un type de riz rouge très ancien, accompagné d'une tortilla espagnole farcie aux shiitakés. C'est incroyable ce que le saké faisait ressortir le goût du champignon. Je crois que l'accord suivant, d'un saké Nigori Junmai Daigingo, d'ailleurs un de mes favoris de la soirée, avec une rillette de porc accompagné d'une confiture de tomates et de piments forts, était le plus réussi, en fait, c'était parfait. Ce saké frais et crémeux arrive à égaler la richesse du porc, et à accompagné harmonieusement le confit de tomates et de piments forts, deux des aliments les plus difficiles à combiner. Bravo! iSAKE ont fait équipe avec le chocolatier Demarquette, pour créer un chocolat au saké rosé. Le chocolat domine un peu le saké, mais on vit un réel plaisir quand la bouboule éclate et laisse s'échapper le saké qui se mélange au chocolant fondant.

En écrivant ce message, j'ai découvert ce site d'un newyorkais absolument passioné de saké, urban saké. Vaut le détour.

Say Onara

1 commentaire:

Belgonades a dit...

J'ai de la difficulté avec le saké, il faudra me convaincre la prochaine fois qu'on se voit in Brussel.